Articles

P1120472 - Copie allégée

Formation à la commercialisation des savons au beurre de karité

En 2016, 31 femmes de Sanon ont  appris à fabriquer des savons au beurre de karité.

Début 2017, un second cycle de formation a été mis en place portant sur l’apprentissage de la gestion et de la commercialisation de leur production.

Cette formation veut apporter un appui aux femmes dans leurs activités génératrices de revenus et son objectif est de doter les femmes de connaissances théoriques et pratiques en commercialisation et en gestion d’une savonnerie artisanale.

En préalable, la formatrice a pu vérifier l’acquisition et le respect de la technique de fabrication et des consignes de sécurité.

Le contenu de cette nouvelle formation comporte différentes notions :

– une sensibilisation des femmes à la vie associative  (l’absence de leadership dans la plupart des groupements ruraux handicape les activités collectives) : quelle organisation, quel rôle de chaque membre au sein du groupement, différence entre sa responsabilité dans l’entreprise et son rang au domicile conjugal…

– les techniques de commercialisation des produits, la notion de détermination de coût et celle de marketing simple (produit, prix, distribution et promotion).

– les caractéristiques d’un bon vendeur, les besoins du client et l’importance du client dans la vie de l’entreprise,

la gestion de l’unité de production de savon et la nécessité de rendre compte de cette gestion, en respectant notamment l’obligation d’enregistrer les mouvements de caisse.

– la connaissance des matières premières et des équipements nécessaires à la fabrication ainsi que les différentes exigences pour mieux acheter.

Cette formation a été assurée par 2 formateurs du  Centre Ecologique Albert Schweitzer de Ouagadougou.

Le coût total de la formation s’élève à  3 657 500 francs CFA soit 5 580 €uros.

Ce montant comprend 10 journées de formation, les déplacements des formateurs, le matériel didactique et les cahiers remis aux participantes ainsi que 2 journées de suivi par trimestre pendant un an auprès du groupe de femmes.

Formation commercialisation

P1120468

A Sourgou 24 femmes issues de différents villages de la commune, ont été formées à la fabrication de savon au beurre de karité

En janvier 2017, lors de notre mission annuelle, nous avons pu assister à cette formation.

Fabrication savon mélange

Pour fabriquer les savons, les composants suivants : beurre de karité, huile de coco, soude et silicate, sont mélangés dans une grande bassine en plastique.

Lors du mélange, des consignes  de sécurité  strictes doivent être  respectées : interdiction absolue de présence d’enfant sur le lieu de fabrication, port de protections contre les projections de soude : blouse, gants, lunettes, masque, chaussures.

Moulage du savon

A bonne consistance, le mélange est versé dans un moule carré en bois (65 cm x 65 cm x  10 cm) tapissé d’un film plastique et laissé à sécher pendant 24 heures.

Puis, la plaque de savon est démoulée et déposée sur une table spéciale pour être découpée, l’opération s’achève par un estampillage des savons.

Savon découpage 1

Formation des femmes à la fabrication des savons au beurre de karité

Formation à la fabrication de savons au beurre de karité

Cette formation a concerné 31 femmes à Sanon,

Elle a été demandée par les femmes, financée par les Puisatiers, réalisée par le CEAS (Centre Ecologique Albert Schweitzer de Ouagadougou) et s’est déroulée du 1er au 5 février 2016.

Les femmes ont appris à produire des savons de lessive, de toilette et du savon liquide de qualité. Elles ont été sensibilisées aux dangers liés à la manipulation de la soude et ont appris  les mesures préventives de sécurité à observer pendant la production du savon.

La vente des savons leur permettra d’augmenter leurs revenus.

A la fin du stage, une évaluation a eu lieu et les formateurs ont constaté une grande motivation des participantes tout au long du travail.

Pour remercier les organisateurs et les formateurs, les dignitaires du village se sont rendus sur place et les responsables locaux de l’association ADDS (Aide au Développement du Département de Sourgoubila) se sont beaucoup impliqués.

Les habitants du village ont montré un enthousiasme remarquable, ils n’ont cessé de défiler sur le lieu de la formation et ont acheté des échantillons de savon.

Par contre, des points faibles ont été notés : l’analphabétisme de la majorité des participantes rend la formation difficile et les locaux pour la formation sont inexistants. Les Puisatiers laissent à l’initiative des villageois la construction d’un local  mais prendront en charge le suivi de la formation des femmes.

Les femmes suggèrent un soutien pour d’autres formations : fabrication de pommades à base de beurre de karité, de soumbala, de yaourt. Le centre Albert Schweitzer préconise un suivi-conseil des personnes chargées de la production des savons.

Les femmes de Sourgou ont émis le souhait de suivre ce même type de formation, cette demande a été examinée par les Puisatiers et programmée en 2016 ainsi que l’achat d’un concasseur de noix de karité pour le village.