les_puisatiers_couturiere_03

Le local de la couturière

Construction d’un local en pierres du pays pour la couturière, réalisée en 2013.
Le local est conforme, ses dimensions extérieures sont de 9.20 m x 6 m pour l’ensemble (et de 3.20 x 6 m pour le magasin en particulier).

les_puisatiers_couturiere_01

Les machines sont toutes en état de marche.

les_puisatiers_couturiere_02

Les effectifs sont en nette diminution

En octobre 2013 :
10 filles en 2° année,
En janvier 2014 :
– 5 filles ont abandonné,
– 2 autres étaient malades, absentes et finalement ne reviendront pas,
– 2 garçons s’étaient inscrits mais 1 a abandonné.
Il reste … 4 élèves .

Betty Zongo, la couturière  explique que

Les « formés » ou leurs parents ne veulent pas venir si ils ne sont pas rémunérés !!

Lors de l’inauguration, les autorités, satisfaites des locaux, ont réagi fortement lorsqu’ont été abordées les informations ci-dessus, promettant d’intervenir et recommandant d’instaurer un droit d’inscription dès la rentrée prochaine, même minime (100 CFA)…

Autres doléances de la Couturière :
Les travaux proposés et entrepris pour les villageoises, réalisés par les élèves (afin de constituer un pécule utile pour l’achat de fournitures, de maintenance du matériel…), sont peu, voire pas payés lors de leur « livraison » !
La layette n’intéresserait plus les femmes qui leurs préfèrent la confection.
La couturière assure l’achat sur ses fonds personnels de tissu et autres fournitures !

« Conseils » apportés par les Autorités locales

Demander un acompte d’au moins ¾ du montant avant le travail (représentant au moins la valeur du travail et des fournitures),
Francis et le Maire vont s’informer et faire en sorte qu’elle obtienne la confection des uniformes des écoles de Sanon par exemple (partielle ou totale).