Dans les années 1960

Georges et Claudine MOISSONNIER,

ont enseigné tous deux au Burkina Faso une dizaine d’années.

Revenus en France,
les contacts avec les Burkinabè n’ont jamais été rompus : contacts épistolaires, téléphoniques, accueil d’étudiants Burkinabè à Nancy, en particulier à l’école de Géologie.

A leur retraite en 1998,
ils sont retournés au Burkina et ont retrouvé beaucoup d’anciens élèves et collègues.
La misère du pays les a effrayés, les conditions de vie s’étant  énormément dégradées depuis leur départ.

En 1999, poussés par leurs anciens élèves,
ils ont donc décidé, avec leurs faibles moyens, d’aider la population rurale  et particulièrement les enfants et les femmes en fondant

L’ASSOCIATION DES PUISATIERS